Vidéos sur le leadership : le non verbal

1ère erreur fréquente des gestionnaires: interpréter le langage non verbal de leurs collaborateurs

Le langage non verbal est un précieux indicateur du moral d’un collaborateur: il faut y être attentif pour ne manquer aucune information dans sa communication. Toutefois, certains gestionnaires ont tendance à sur-interpréter ce langage non verbal et à penser à la place de leurs employés...

En procédant de la sorte, ils cessent d'écouter, se mettent à interpréter les propos et les gestes de leur collaborateur. Sans s'en rendre compte, ils se mettent vite à faire de la projection, une pente très dangereuse pour la qualité de la relation avec le collaborateur et sa motivation.

 

 

Quelques conseils pour bien utiliser le non verbal

 

Me former au
Leadership
  Recevoir une
Documentation

  • Ne pas aller trop loin avec le non verbal

    Certains gestionnaires ont tendance à sur-interpréter ce langage non verbal et à penser à la place de leurs employés: «je vois bien que tu es mécontent» revient alors sans doute à «si j’étais à ta place, je serais mécontent», ou encore «je trouve que notre relation n’est pas bonne, te voir me met de mauvaise humeur donc je suppose que tu ressens la même chose en me voyant», etc.

    Leur devise?

    Je vois, j’interprète, je juge.

    Tout ce que nous voulons éviter chez Métamorphoses Talents !

  • Bonjour les dégâts

    Les conséquences d’une telle façon de penser peuvent être catastrophiques car le jugement du gestionnaire est basé sur sa projection, et non sur le ressenti réel de son employé. Or, ceux-ci peuvent être bien différents!

    J’ai rencontré, lors d’une formation au leadership, un jeune gestionnaire qui a eu le courage de me conter cette histoire: il avait un jour accusé une de ses collaboratrices de ne pas assez s’investir au travail depuis quelques semaines. Celle-ci a alors éclaté en sanglots, expliquant qu’elle accompagnait sa meilleure amie dans ses derniers instants de vie. Le gestionnaire s'est senti totalement inapproprié, il s'est confondu en excuses, a essayé de "rattraper le tir".

    Des années plus tard, lorsqu'il m'a raconté cette situation, il en éprouvait encore une forte gène. Ce gestionnaire a compris ce qui constitue la base du leadership: écouter et poser des questions pour mieux comprendre et ne pas se laisser emporter par ses à priori ou ses projections.

     

  • Comment les gestionnaires mobilisants s'y prennent-ils?

    Un manager mobilisant évitera donc d’interpréter les signaux non verbaux et essaiera au contraire de les comprendre.

    Et pour y arriver, il misera sur cet outil de communication extraordinairement simple et efficace: l’écoute active.

    Un autre outil bien utile pour se faire comprendre: utiliser le «je».

    Or, beaucoup de personnes n’osent pas parler en «je», de peur, dirait-on, de paraître arrogant.

    Nous pourrions par exemple:

    • Remplacer «je vois bien que tu es mécontent» par: «tu as marqué une pause lorsque j’ai fait ma proposition, qu’en penses-tu?». 
    • Utiliser «qu’est-ce qui t’amène?» ou «que puis-je faire pour toi?» au lieu du sévère «quel est le problème?».

    C'est en procédant de la sorte qu'un gestionnaire élève son style de leadership pour, graduellement, devenir un manager coach.

     

  • Illustration vidéo des dégâts causés par l'interprétation du langage non verbal de ses collaborateurs

    Voyez ci-dessous le premier épisode de notre série de vidéos «Magix Coach: les mésaventures d’un gestionnaire qui ne savait pas comment devenir mobilisant». Il s’agit d’une version romancée (mais pas exagérée) de fréquentes erreurs de management, observées lors de nos formations au leadership.

     

     

  • Nos 5 vidéos sur les erreurs de leadership

    • Vidéo 1: Interpréter le langage non verbal de vos collaborateurs
      1ère erreur fréquente des gestionnaires: interpréter le langage non verbal de leurs collaborateurs.
    • Vidéo 2: la Neuro-Synchropathie positivante
      2ème erreur fréquente des gestionnaires: utiliser des trucs de communication.
    • Vidéo 3: l'authenticité
      3ème erreur fréquente des gestionnaires: ne pas être authentique.
    • Vidéo 4: la technique du sandwich
      4ème erreur fréquente des gestionnaires: utiliser la technique «du sandwich» ou d’autres techniques de rétroaction inappropriées.
    • Video 5: la loi de la masse critique©
      5ème erreur fréquente des gestionnaires: ne pas prioriser et filtrer le travail, ne pas focaliser les collaborateurs.

     

  • Résumé des 5 erreurs de leadership

    Accédez à notre infographie sur les 5 erreurs de leadership