Vidéos sur le leadership : la technique du sandwich

4ème erreur fréquente des gestionnaires: utiliser la technique «du sandwich» ou d’autres techniques de rétroaction inappropriées

Comment pouvez-vous donner une rétroaction efficace?

 

Me former au
Leadership
  Recevoir une
Documentation

  • La technique du sandwich une vraie mauvaise idée

    Dans mes formations au leadership, de nombreux participants me font l’éloge de la technique dite «du sandwich», qui consiste à enrober une remarque négative de compliments, pour mieux la faire passer.

    L'idée est de commencer la communication avec le collaborateur par une remarque positive pour faciliter le contact avec lui.

    Une fois le collaborateur "attendri" vous pouvez alors lui faire la remarque négative qui est l'objet réel de la communication avec lui.

    Pour éviter de le laisser sur une mauvaise impression, vos terminez par une remarque positive.

    Le terme sandwich fait allusion aux deux tranches de pain (les compliments) que l'on place de part et d'autre d'un morceau de viande ou de fromage (la remarque négative).

     

  • Faites attention à la manipulation!

    Il s’agit d’une technique de manipulation qui peut créer pas mal de dégâts: elle ne permet en aucun cas de créer une relation positive et productive avec ses collaborateurs, sans compter que le message peut s’en retrouver complètement dilué et faussé, ce que vous verrez dans la vidéo ci-jointe.

    Le recours à la technique du sandwich nuit gravement au développement d'un leadership efficace au sein de votre entreprise.

     

  • Quels sont les 3 principes de la rétroaction efficace?

    Pour une rétroaction efficace, le manager mobilisant© doit se rappeler trois grands principes:

    1. La rétroaction est une opportunité. 
       
    2. Elle doit être opérationnelle. 
       
    3. Elle doit être factuelle, objective et sincère.

     

  • Considérez chaque rétroaction comme une opportunité

    La rétroaction est l’occasion pour les employés d’apprendre à mieux se connaître, de prendre conscience de certaines choses (tics de communication, défauts d’organisation…) et de leur permettre d’identifier des points d’amélioration. Il s’agit donc d’un moment très important pour lui, qui lui évitera de mauvaises surprises.

    Que votre rétroaction soit positive ou négative, c’est un cadeau pour votre collaborateur car dans les deux cas, elle lui permet de bien comprendre vos attentes à son égard et de se donner les moyens d’y répondre. 

    En particulier donner une rétroaction négative (que nous appelons chez Métamorphoses Talents une rétroaction corrective) permet à un collaborateur de comprendre que ses modes de fonctionnements ou son niveau de performances ne répondent pas à vos attentes. Une rétroaction corrective bien formulée lui permet d'identifier les améliorations à apporter.

    De nombreux gestionnaires éprouvent des difficultés à formuler des rétroactions correctives, mais c'est leur responsabilité de donner une chance à leur collaborateur de corriger le tir.   

     

  • La rétroaction doit être opérationnelle

    Un commentaire n’est utile que s’il s’accompagne d’une demande précise, sans quoi il ne permet aucune amélioration. Si elle n’est pas opérationnelle, la rétroaction favorise la perte de confiance et de motivation. Dans ma formation au management : "Devenir un manager mobilisant", j’utilise le modèle CAD© (Continue, Améliore, Diminue) pour favoriser les rétroactions productives. 

     

  • La rétroaction doit être factuelle, objective et sincère

    Toute rétroaction est basée sur des faits, pas sur des interprétations. J’ai souvent remarqué, lors d'une formation au MBTI®, les personnes ayant une préférence pour l’Intuition arrivent à des conclusions sans pouvoir les étayer de preuves. Or, en matière de rétroaction, seuls les faits sont valables.

     

  • Illustration vidéo des méfaits de la technique du sandwich

    Le quatrième épisode de notre série de vidéos «Magix Coach: les mésaventures d’un gestionnaire qui ne savait pas comment devenir mobilisant» illustre de façon pas si exagérée les incompréhensions et la frustration que la technique «du sandwich» peut créer.

     

     

     

  • Nos 5 vidéos sur les erreurs de leadership

    • Vidéo 1: Interpréter le langage non verbal de vos collaborateurs
      1ère erreur fréquente des gestionnaires: interpréter le langage non verbal de leurs collaborateurs.
    • Vidéo 2: la Neuro-Synchropathie positivante
      2ème erreur fréquente des gestionnaires: utiliser des trucs de communication.
    • Vidéo 3: l'authenticité
      3ème erreur fréquente des gestionnaires: ne pas être authentique.
    • Vidéo 4: la technique du sandwich
      4ème erreur fréquente des gestionnaires: utiliser la technique «du sandwich» ou d’autres techniques de rétroaction inappropriées.
    • Video 5: la loi de la masse critique©
      5ème erreur fréquente des gestionnaires: ne pas prioriser et filtrer le travail, ne pas focaliser les collaborateurs.

     

  • Résumé des 5 erreurs de leadership

    Accédez à notre infographie sur les 5 erreurs de leadership